Déviation

(commandé par le Konzerthaus de Vienne. Création en 1994 par l’Ensemble InterContemporain)

La composition pour ensemble Déviation ("Détour") vient d'après les dires de Essl d'un rêve de mai 1993: deux trios sont classés ensemble à cause de la ressemblance de leur formation. Par leurs différences, ils provoquent une dérive. Chaque trio comprend un instrument à vent (flûte - clarinette basse), un à corde (violoncelle - violon) et une percussion (piano - percussion). L'œuvre se présente en trois parties. En première partie se tiennent les deux trios "rêvés" en face l'un de l'autre. Les couleurs acoustiques peu à peu commencent à se mélanger. La seconde partie représente une phase de consolidation, qui fait fondre les deux trios en un sextuor. Bien que l'individualité de chaque voix reste intacte, quelles lignes séparées s'approchent, et entrent en relation les unes avec les autres. Dans la dernière partie enfin, l'image fragile s'efface. Les voix explosent, se dissolvent jusqu'à l'isolation complète. (Christian Baier).